mardi 24 janvier 2017

Mais euuuuuhhhh !!!

Si un jour tu t'ennuies dans ton boulot, que tu te tâtes à changer de voie, que tu aimes l'inattendu et que ton système immunitaire est au top, vas-y, deviens maîtresse de maternelle !
Parce que là franchement, tu ne verras pas tes journées passer.

Par exemple en ce moment dans ma classe c'est un peu le zoo parce qu'il a neigé et qu'il fait tellement froid que la neige ne fond pas donc les enfants sont (un peu) énervés, ils parlent très fort, se tapent dessus très fort et puis crient très fort quand ils se font taper dessus très fort donc toi tu te fâches très fort.

Et parfois tu en as un qui a peur que tu t'ennuies alors il décide de se couper l'oreille avec ses ciseaux. Tiens pourquoi pas. C'est rigolo après tout.
Donc tu ne te fâches même pas tellement tu trouves ça nul, tu lui colles un mouchoir en papier sur l'oreille, tu l'isoles sur un banc et tu poursuis ton atelier dirigé calmement. Ensuite tu vas en récréation. Van Gogh semble aller bien, tu le surveilles d'un oeil au cas où et puis au moment où vous rentrez au chaud il te demande un miroir pour voir comment est son oreille alors tu lui dis qu'elle n'a pas changé, et qu'il n'aura qu'à attendre d'être chez lui parce que là t'as un peu autre chose à faire, et puis tu vas aider une crevette qui est coincée dans une combi de ski. Quand tu reviens dans ta classe, tu vois que Van Gogh a fouillé dans les placards parce qu'il te croit pas, il est persuadé que tu as un miroir mais que tu ne veux pas le lui donner.

Finalement on est bien quand on suit les cours inutiles de l'ESPE...


samedi 21 janvier 2017

Le maître

Oui voilà je reviens après un long moment d'absence...
Plein de boulot, plus trop d'inspiration, du froid, des microbes... Des excuses un peu bidon ok...

Alors voilà.
La maîtresse de MonGrand est arrêtée depuis jeudi. Comme je n'avais pas la joie de suivre les fabuleux cours de l'ESPE cette semaine (rappel : quand tu réussis le concours des maîtresses, la première année tu es deux jours 1/2 en classe et le reste du temps à l'ex-IUFM, l'ESPE. Là tu rencontres les autres maîtres et maîtresses, tu rouspètes pas mal contre les cours que tu trouves nuls et contre les profs qui te donnent une tonne de boulot mais tu rencontres des gens qui débutent et qui galèrent autant, voire plus que toi alors c'est plutôt chouette !) donc comme je ne travaillais pas, j'ai pu garder MonGrand.
J'en ai profité pour garder MonPetit également parce qu'il était un peu fatigué.

MonGrand était ravi de rester à la maison, je lui ai demandé s'il avait des devoirs à faire histoire de ne pas croire que c'était les vacances non plus, mais "haha voyons Maman, la maîtresse n'est pas là je ne vais quand même pas faire mes devoirs !!" (c'est vrai quoi, déjà qu'il ne les faits pas quand elle est là...).
Il était vaguement question qu'une remplaçante arrive vendredi donc je l'ai mis en garde "méfie toi, si la remplaçante vient demain elle vous demandera ce que vous deviez faire...".
"Mais non, les remplaçantes nous donnent des dessins ou des mandalas alors c'est bon, la poésie j'ai pas besoin de l'apprendre !".
Soit.

Le vendredi j'avais rendez-vous avec un agent immobilier pour prendre des photos de notre maison, ces deux grosses feignasses de petites Galettes ayant "oublié" de ranger leurs chambres, j'ai prévenu MonGrand que s'il n'y avait pas de remplaçante vendredi matin il m'aiderait à nettoyer la maison.
Panique à bord !
Jamais je ne l'ai vu aussi motivé pour aller à l'école.

Vendredi, pas de bol, deux voitures se sont percutées dans notre lotissement, nous sommes partis en retard. Stress. Remplaçante, pas remplaçante, ménage, pas ménage...
Et arrivés à l'école, le soulagement.
Il était là, seul, dans la cour, face à 25 enfants médusés et autant de parents un peu méfiants.
Le maître.

Parce que non, ce n'était pas une remplaçante mais UN remplaçant. Un maître. Un homme. Un héros.

Je suis rentrée seule ranger la maison et le midi, MonGrand est arrivé, ravi.
"Oh qu'est ce que ça fait du bien d'avoir un homme !! En plus j'ai eu bleu à ma poésie, il est trop sympa ce maître".
"Euhhh pardon ? Mais tu ne l'as pas apprise hier !!"
"Bah haha, tu sais, comme il ne nous connaît pas encore, le maître a commencé par interroger les CP, puis les CE1 alors moi j'ai lu ma poésie plein de fois et quand ça a été mon tour je la connaissais, même que j'ai fait des gestes et tout et le maître il a tellement aimé qu'il m'a mis bleu et m'a félicité.
Et en plus, le maître n'a pas donné de devoirs pour ce week-end !!"

Il est trop génial ce maître.


mardi 15 novembre 2016

Bijoux, cailloux...

Poux !

Le bonheur d'être maîtresse parfois, pffff...
J'ai une élève qui a contaminé la moitié des filles de la classe.
Je n'en ai pas mais c'est tout pareil, je me gratte la tête non stop depuis septembre, mon cuir chevelu est tout irrité. Je deviens barjo dès qu'un enfant se passe la main dans les cheveux.
On se disait avec mes collègues qu'avec les vacances on pourrait peut-être en voir le bout, ben non, aujourd'hui nous en avons eu le cours net : ils sont revenus !

Saluuuuuut

vendredi 11 novembre 2016

Les enfants, ce mystère n°2 (je crois ?)

Dimanche dernier nous sommes allés flâner dans des bourses aux jouets. Oui, bon, on s'énerve 50 fois par week-ends parce que les Galettes passent leur temps devant des écrans alors que nous possédons des montagnes de jeux qu'ils n'utilisent pas. Cherchez l'erreur...
Bref, nous sommes donc allés dans 3 bourses aux jouets. Vers 12h, histoire d'arriver quand il ne reste plus que 3 pets shops et 10 poupées aux cheveux emmêlés. Alors forcément, les Galettes qui pensaient aller chez King Jouet étaient super déçus.
La dernière bourse aux jouets était particulièrement drôle, c'était un mélange entre un vide grenier et le marché du samedi matin, s'il n'y avait pas eu la pancarte "bourse aux jouets" à l'entrée du gymnase j'aurais demandé des comptes à M. Galette. Nous voilà donc tous les 4 à errer avec un air amusé, regardant de vieux outils, des boites de maquillage et des chaussures à paillettes lorsque mes Galettes sont restés sans voix devant ça :


La plus horrible des caisses enregistreuses du monde. C'était elle qu'ils voulaient, c'était pour ça que nous étions venus c'était un peu le destin qui nous avait conduit jusqu'à cette horreur machine.
Ma première réaction a été de leur dire "Haha la blague c'est bon on va vous en acheter une neuve, ou vous en commanderez une à Noël" mais j'ai compris à leurs regards que ce n'était pas une blague, c'était sérieux ! M. Galette a eu la même réaction "Quoi ? Vous voulez ce truc horrible jouet ancien ?" et les Galettes ne bougeaient plus, prêts à camper devant la caisse enregistreuse de leurs rêves.
On a dealé : ok ma Galette, tu la veux ta caisse ? Bah tu vas demander son prix et tu la paieras tout seul comme un grand (avec nos sous).
Alors là, finalement, elle n'était peut-être pas si bien que ça cette caisse, un peu vieille et puis on ne savait pas si le tiroir s'ouvrait donc, bon, voilà...
Ouhhhh c'était dur pour ma Grande Galette qui d'un côté se voyait jouer avec ce jouet formidable mais avait trop peur de parler à la dame qu'il ne connaissait pas...
Nous avons refait un petit tour parmi les vieux outils, les boites de maquillage et les chaussures à paillettes pour qu'il réfléchisse un peu et finalement MonGrand timide a pris la décision d'aller demander à la fille de la dame qu'il ne connaissait pas à combien elle la vendait sa splendide caisse enregistreuse.
4€
(Quoi ? 4€ cette antiquité ? On part !)
MonGrand me regarde, les yeux brillants, remplis de fierté "C'est pas cher hein 4€, en plus elle nous donne des pièces et des billets !"
Et voilà comment nous avons recueilli cette vieille chose chez nous.

Il y a un micro qui marche en plus, c'est trop bien, depuis une semaine nous entendons "Petite Galette est demandé dans sa chambre, Petite Galetteuh, merci"...

Pour 30€ de plus on aurait pu avoir la caisse enregistreuse de compèt' !
Mais se seraient-ils amusés davantage ?
Finalement mes enfants sont bien plus raisonnables que moi...

mercredi 2 novembre 2016

On ne perd pas ses bonnes habitudes

Mercredi 2 novembre, veille de rentrée.
Je réalise que MonGrand n'a pas ouvert son cartable des vacances.
Nous regardons son cahier de texte à 10h.
Une tonne de devoirs...
12h, nous terminons les devoirs, je ne lui parle plus et il a les yeux tout rouges.
J'ai travaillé toutes les vacances*, c'était notre seul jour à nous.
On se rattrapera à Noël !...

*J'ai eu 4 jours de formation et j'ai bossé 6 autres jours à raison de 7 à 9h/jour pour préparer ma deuxième période... Mais j'étais à chez moi ou à l'école et je n'avais pas d'élèves :-)
"Quel est le domaine scolaire de chaque exercice ?"
"La girafe !"
"Gniiiii ???"
Je suis dé-ses-pé-rée (et trop contente d'être en maternelle finalement...)

mercredi 12 octobre 2016

Mes élèves sont trop sympa n°1

Pendant la lecture, en regroupement.

"Oh maîtresse tu as des cheveux blancs !"
"Oui bon ça va je lis, on écoute"
et ça chuchote en regardant ma chevelure.
On passe à autre chose, voilà, la maîtresse Dolorès est partie en chemise de nuit à l'école hahaha et une petite qui ne parle jamais lève la main. Je saute sur l'occasion, je l'interroge et elle me dit :
"C'est les mamies qui ont des cheveux blancs".

Merci pour cette intervention.
Bon bah finalement c'est pas plus mal qu'elle ne parle pas...

Je ne me plains pas trop, ma collègue a eu droit à "oh maîtresse t'as des poils !"

mardi 4 octobre 2016

Exposé, le retour !

"Ah tiens au fait haha mardi j'ai mon exposé, tu sais, sur les montagnes, la géographie tout ça."
"Mardi, mardi ?"
"Bah oui mardi !"
Nous sommes vendredi soir et je n'ai absolument pas envie de passer mon week-end à faire un exposé sur les montagnes, la géographie tout ça vu que j'ai encore une tonne de boulot à faire pour ma classe.
"Et pourquoi tu ne me l'as pas dit plus tôt"
"Bah en fait haha je me souvenais plus qu'on était presque en octobre donc je me disais bah on est en septembre j'ai le temps"
Malheur mon fils a hérité de moi sur ce coup là...
Je vous passe les détails du "Bah tu vas le faire tout seul ton exposé, après tout en CE2 on est capable de travailler seul"
"Bouhouhouuuuu"
Parce qu'en fait, c'était pas pour le 4 octobre mais le 25...
Bon bah pour une fois on sera prêt !

(Oui je sais, ça faisait longtemps mais le boulot, les enfants, tout ça...)